Covid-19 : Une comité américaine se réunira en juin pour se prononcer sur une vaccination destinée aux nourrissons

La Food and Drug Administration (FDA) devrait réunir en juin un panel d’experts indépendants pour évaluer l’extension du vaccin Covid de Pfizer et Moderna aux nouveau-nés dès l’âge de six mois.

vaccination destinée aux nourrissons


Jeudi, Moderna a soumis à la FDA une demande d’homologation de son vaccin pour les enfants âgés de six mois à cinq ans, et Pfizer devrait faire de même en juin pour les enfants âgés de six mois à quatre ans. Il s’agit de la dernière tranche d’âge qui ne peut être vaccinée aux États-Unis et dans de nombreux autres pays. Toutefois, le calendrier d’approbation était inconnu jusqu’à récemment.

Avant que la FDA ne se prononce sur ces vaccins, les données des essais cliniques fournies par les entreprises doivent être examinées par une équipe de spécialistes.

Selon un communiqué, le gouvernement américain a annoncé la préparation de nombreuses sessions de ce comité les 8, 21 et 22 juin afin d’étudier « les autorisations d’utilisation en urgence des vaccins Covid-19 de Pfizer et Moderna pour couvrir les personnes plus jeunes. »

POURPARLERS

Comme les dossiers de demande ne sont pas encore complets, ces dates sont « provisoires » et peuvent être modifiées, selon l’agence.

Le vaccin Moderna n’étant actuellement pas approuvé aux États-Unis pour une utilisation chez les enfants de moins de 18 ans, il est probable qu’une de ces sessions puisse également porter sur l’extension de son utilisation aux adolescents.

La FDA a également déclaré que le comité se réunira le 7 juin pour discuter d’une demande d’approbation du vaccin de Novavax pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Aux États-Unis, il s’agirait du quatrième vaccin approuvé, après ceux de Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson.

Enfin, le 28 juin, le même comité doit se prononcer sur la souche virale utilisée pour créer les vaccins actuels, en décidant si elle « doit être modifiée, et si oui, quelle(s) souche(s) choisir pour l’automne 2022. »

LES VACCINS « S’HARMONISENT » ?

Les vaccins sont désormais basés sur la souche initiale du virus, ce qui les rend moins efficaces contre les mutations qui se sont progressivement développées.

Lors d’une réunion de ce groupe, début avril, sur le même thème de la mise à jour des vaccinations, les spécialistes américains ont déclaré qu’ils devaient choisir quelle souche employer, le cas échéant. Ils estiment qu’en procédant ainsi, ils pourront harmoniser les produits proposés par les nombreuses firmes. C’est ce qui se passe chaque année avec les vaccins contre la grippe.

Cependant, les experts ont exprimé plusieurs inquiétudes quant à l’aspect pratique d’une telle approche, notamment la difficulté de savoir quelle variété sera utilisée à l’automne prochain.[1]

Sources:
1 cnews
Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact