Ebola - RD Congo : L'OMS met en garde contre une propagation régionale et mondiale

Selon l’OMS, on ne peut pas exclure la possibilité d’une transmission régionale et mondiale du virus Ebola puisque Mbandaka, la ville congolaise où sévit une nouvelle flambée, a des liaisons fluviales, terrestres et aériennes avec de nombreuses nations africaines.[1]

Ebola – RD Congo


L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, jeudi 28 avril, qu’elle ne peut exclure la possibilité d’une contamination régionale et internationale du virus Ebola à la suite d’une nouvelle épidémie de fièvre hémorragique sévère à Mbandaka, en République démocratique du Congo (RDC).

En effet, depuis le 21 avril, un retour du virus dans cette ville du nord-ouest du pays a fait deux morts. Selon l’OMS, « 267 contacts ont été détectés » au 27 avril, ce qui rend « impossible de déterminer l’ampleur de la flambée » à ce stade.

« Le danger d’une transmission régionale et mondiale de cette épidémie ne peut être exclu », a déclaré l’OMS dans un communiqué. « La ville de Mbandaka borde le fleuve Congo et a des liaisons par fleuve et par voie terrestre avec la capitale Kinshasa, la République du Congo, la République Centrafricaine et l’Angola. »

En outre, selon l’OMS, Mbandaka a des liaisons aériennes avec la province du Sud-Oubangui, qui borde la République centrafricaine et la République du Congo, ainsi qu’avec Kinshasa.

Il n’y a pas de restrictions de voyage

Cependant, l’OMS classe actuellement le risque comme « modéré » au niveau régional et « faible » au niveau mondial. L’agence onusienne ne préconise aucune restriction de voyage ou de commerce en République démocratique du Congo.

La prévalence des réservoirs animaux et des hôtes intermédiaires, la fréquence élevée des épidémies d’Ebola dans le pays, les conditions environnementales et un système de santé compromis par des épidémies continues de choléra, de rougeole et de Covid-19, entre autres, rendent le danger de transmission en RD Congo « élevé ».

Il s’agit de la 14e épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo depuis 1976.

200 doses de vaccin ont été transportées à Mbandaka, selon l’organisation. La vaccination a commencé le 27 avril. Des doses supplémentaires seront livrées en fonction des besoins.

Le virus Ebola a été découvert en 1976 en République démocratique du Congo (anciennement Zaïre) et se transmet à l’homme par des animaux infectés. La transmission à l’homme se fait par les fluides corporels et les symptômes les plus courants sont la fièvre, les vomissements, les saignements et la diarrhée.[2]

Sources:

1 AFP - Agence France-Presse
2 https://senego.com/ebola-en-rd-congo-loms-evoque-un-risque-de-propagation-regionale-et-internationale_1417925.html
Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact