Signes et les conséquences d'un accident ischémique transitoire

Un accident ischémique transitoire est une obstruction temporaire d'une artère dans le cerveau qui entraîne la perte de l'usage d'un membre ou une par

Un accident ischémique transitoire (AIT) est une obstruction temporaire d'une artère dans le cerveau qui entraîne la perte de l'usage d'un membre ou une paralysie faciale. Il survient fréquemment avant un accident vasculaire cérébral plus catastrophique.

accident ischémique transitoire (AIT)


Qu'est-ce qu'un accident ischémique transitoire (AIT) ?

Un accident ischémique transitoire, ou AIT, est un trouble qui se produit dans la circulation du cerveau. Le cerveau a besoin d'oxygène en permanence, qui est fourni par le sang dans un cycle infini. L'ischémie survient lorsque l'apport sanguin diminue rapidement ou est interrompu.

L'ischémie peut survenir dans n'importe quel organe en raison de divers facteurs (un caillot bloque une artère, une hémorragie ou un choc). Un AIT est donc une diminution transitoire du flux sanguin vers un endroit précis du cerveau. La partie rapide est essentielle ici car un AIT n'a pas de séquelles et dure généralement moins d'une heure. Si l'accident dure plus longtemps, les parties du cerveau peu ou pas irriguées dégénèrent rapidement, ce qui entraîne des conséquences encore plus graves : accident vasculaire cérébral ou crise cardiaque.

Quelle est la distinction entre l'AIT et l'AVC ?

Pour résumer, une attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral) est un AIT qui a persisté trop longtemps. L'AIT, quant à lui, est un accident vasculaire cérébral très bref. La majorité d'entre eux ne durent guère plus de cinq minutes, voire pas du tout. La différence réside dans la durée du manque d'oxygène dans les zones touchées. En résumé, un AIT est comme une immersion de la tête pendant quelques secondes, alors qu'un AVC est comme une noyade pendant quelques minutes : les effets sur le cerveau et le corps sont différents, mais la cause est la même.

Des symptômes différents ?

Cependant, les symptômes sont similaires à ceux d'un AVC, ce qui souligne la nécessité de les diagnostiquer. On pense que l'AIT précède souvent l'AVC. La majorité des patients victimes d'un AIT ont un risque élevé de subir un AVC dans les 90 jours.

Un simple AIT n'aura souvent aucun effet sur les facultés du patient, mais permettra d'éviter les effets plus dévastateurs d'un AVC.

Les causes d'un AIT

L'AIT est causé par l'ischémie, c'est-à-dire l'obstruction temporaire d'une artère cérébrale. L'ischémie peut être causée par divers facteurs, notamment :

L'artère est bloquée par un caillot

Un caillot est un terme familier pour désigner un thrombus, c'est-à-dire un amas de sang coagulé. Ceux-ci peuvent se développer naturellement dans le sang et peuvent même guérir les ruptures dans les veines et les artères. Cependant, il arrive que ces "caillots" se retrouvent au mauvais endroit : à un croisement ou à l'entrée d'une valve, où ils obstruent le flux sanguin.

Dans le cas d'un AIT, ils obstruent le flux sanguin vers une artère du cerveau. S'ils persistent pendant une période prolongée, ils peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral et endommager la zone qui a été drainée. Le caillot semble se diviser ou se décomposer naturellement dans un AIT.

Hémorragie, rupture

Dans cette situation, l'artère est sectionnée ou blessée, soit localement soit intérieurement, ce qui entraîne une hémorragie cérébrale qui coagule et provoque une ischémie.

Compression, accident vasculaire cérébral

Un AIT peut être causé par une compression des artères du cerveau si une artère est temporairement occluse.

Comment repérer un accident ischémique transitoire ?

Les symptômes d'un AIT sont similaires à ceux d'un AVC, mais ils durent moins longtemps (de quelques minutes à quelques heures au maximum). Les symptômes les plus fréquents sont les suivants :

  • Perte soudaine de la vision d'un œil ; Paralysie faciale d'un côté ; Difficulté à s'exprimer à court terme ;
  • Perte de force dans un membre (bras, jambe) du même côté.

Que devez-vous faire si vous êtes victime d'un AIT ?

Consultez immédiatement votre médecin.

L'erreur à ne pas commettre après un AIT est de le prendre à la légère. Un AIT est souvent précédé d'un accident vasculaire cérébral. Par conséquent, même si vous vous sentez mieux après quelques minutes et que les symptômes ont totalement disparu, vous devez consulter immédiatement un professionnel de la santé pour faire vérifier le fonctionnement de votre cerveau. Il est possible que la source d'un caillot dans une artère cérébrale soit toujours présente et qu'un nouveau caillot, plus gros, se forme.

Appelez le SAMU

En cas de doute, contactez le SAMU dès l'apparition des symptômes sur quelques minutes. Une fois ceux-ci disparus, vous devez consulter immédiatement votre médecin.

Hospitalisation

Si le médecin le juge indispensable, une hospitalisation sera conseillée pour la durée des examens :

  • IRM (imagerie par résonance magnétique).
  • Echographie du cou ou des artères cardiaques.
  • analyse de sang.

AIT : comment l'éviter

Les causes de l'AIT varient et sont souvent liées au mode de vie du patient ou à d'autres pathologies :

  • Taux de cholestérol sanguin élevé.
  • Diabète.
  • Hypertension artérielle.
  • Obésité.
  • Sédentarité.
  • Tabac, alcool.
  • Arythmie.
  • Un trouble du rythme cardiaque.

Chacun de ces facteurs nécessitera une approche différente de la prévention, allant de la nutrition à l'activité physique, et doit être discuté avec votre médecin.

Sources:

  • France AVC
  • AP-HP
  • Information Santé
  • Wikipédia

Enregistrer un commentaire

Consentement aux cookies
Sur ce site, les cookies sont utilisés pour analyser le trafic, mémoriser vos préférences et améliorer votre expérience.
Plus d'infos
Oops!
Il semble y avoir un problème avec votre connexion Internet. Veuillez vous reconnecter à l'internet et reprendre votre navigation.
AdBlock détecté !
Nous avons découvert que vous avez un plugin de blocage de publicité installé sur votre navigateur.
Nous vous demandons d'ajouter notre site Web à la liste blanche de votre plugin de blocage des publicités, car les revenus que nous tirons des publicités sont utilisés pour gérer ce site Web.