Cancer du sein: Le risque diminue chez les femmes survécu à un cancer d'enfance

Selon une étude publiée en ligne le 13 octobre dans JAMA Oncology, l'incidence du cancer du sein invasif chez les survivantes du cancer chez l'enfant

Selon une étude publiée en ligne le 13 octobre dans JAMA Oncology, l'incidence du cancer du sein invasif chez les survivantes du cancer chez l'enfant a diminué au fil du temps.

Cancer

Tara O. Henderson, M.D., M.P.H., de l'hôpital pour enfants Comer de l'Université de Chicago, et ses collègues ont quantifié la relation entre les changements temporels dans le traitement du cancer sur trois décennies et le risque ultérieur de cancer du sein dans une étude de cohorte rétrospective de survivantes du cancer diagnostiquées entre 1970 et 1999 alors qu'elles avaient moins de 21 ans.

Les données de 11 550 femmes survivantes ont été incluses, dont 489 ont eu 583 cancers du sein : 427 invasifs et 156 carcinomes canalaires in situ. Les chercheurs ont découvert que l'incidence cumulée était de 8,1 % à l'âge de 45 ans. Les survivantes présentaient un risque élevé de cancer du sein par rapport à la population générale appariée (rapport d'incidence standardisé, 6,6). Les changements thérapeutiques comprenaient des taux plus faibles de radiothérapie thoracique (34, 22 et 17 pour cent, respectivement, dans les années 1970, 1980 et 1990) et de radiothérapie pelvienne (26, 17 et 13 pour cent, respectivement), ainsi que des taux plus élevés d'exposition à la chimiothérapie par anthracycline (30, 51 et 64 pour cent, respectivement). Lorsque l'âge et l'âge au diagnostic ont été pris en compte, le taux de cancer du sein invasif a diminué de 18 % tous les cinq ans tout au long de l'ère du diagnostic primaire du cancer (ratio de taux, 0,82). Après prise en compte de la dose de radiation thoracique, la baisse a diminué mais est restée substantielle (ratio de taux, 0,89). Lorsque la dose d'anthracycline et l'irradiation pelvienne étaient prises en compte, la baisse augmentait quelque peu (rapport de taux, 0,86).

"Les résultats de cette analyse de cohorte montrent que le risque de cancer du sein invasif chez les enfants survivants d'un cancer a diminué avec le temps en réponse à des techniques de radiation adaptées", écrivent les auteurs.

GRAIL a des relations financières avec l'un des auteurs.

Source: medicalxpress

Enregistrer un commentaire

Consentement aux cookies
Sur ce site, les cookies sont utilisés pour analyser le trafic, mémoriser vos préférences et améliorer votre expérience.
Plus d'infos
Oops!
Il semble y avoir un problème avec votre connexion Internet. Veuillez vous reconnecter à l'internet et reprendre votre navigation.
AdBlock détecté !
Nous avons découvert que vous avez un plugin de blocage de publicité installé sur votre navigateur.
Nous vous demandons d'ajouter notre site Web à la liste blanche de votre plugin de blocage des publicités, car les revenus que nous tirons des publicités sont utilisés pour gérer ce site Web.