Hépatite C : Gilead nie avoir accordé l’autorisation à Pharma 5

laboratoire gilead

La société américaine Gilead affirme qu’elle n’a pas accordé au Maroc l’autorisation de fabriquer le Sofosbuvir, un médicament utilisé pour traiter l’hépatite C.

Suite à des informations parues dans la presse et sur Telquel.ma (confirmées par un représentant de l’ALCS) faisant état d’une autorisation accordée par le laboratoire américain Gilead au laboratoire marocain Pharma 5 pour la production du traitement de l’hépatite C, la société américaine a publié un démenti. Cette donnée est utile « indique à tort que le fabricant Pharma 5 a obtenu l’autorisation de Gilead Sciences pour fabriquer le Sofosbuvir pour le Maroc. Ce n’est pas correct, et aucune permission n’a été accordée ». Dans une lettre adressée à Telquel.ma, le responsable des relations publiques de Gilead Science Inc. écrit :

Au Maroc, entre 625 000 et 700 000 personnes sont infectées par le virus de l’hépatite C. Or, le Ramed et l’AMO ne traitent que 2 000 personnes infectées par le virus, pour un coût compris entre 70 000 et 100 000 dirhams sur 48 semaines et un taux de guérison variant de 60 à 70%.[1]telquel.ma, Christophe Sidiguitiebe, Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Les organisations non gouvernementales (ONG) font pression

Le laboratoire pharmaceutique Gilead, qui détient la licence de ce médicament pharmaceutique, a signé en septembre 2014 un accord de licence volontaire avec des fabricants de génériques en Inde, excluant le Maroc des pays pouvant importer le nouveau générique. Une décision qui a poussé des ONG nationales et internationales (l’Association de lutte contre le sida, le Collectif pour le droit à la santé au Maroc et la Coalition internationale pour la préparation aux traitements dans la région Mena) à appeler les autorités sanitaires marocaines à révoquer la licence et à étudier toutes les options pour rendre le nouveau générique disponible au Maroc.

Références

Références
1telquel.ma, Christophe Sidiguitiebe, Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

A lire également