Intolérance au lactose ? Raclette, fondue… tout est possible !

verre de lait

Vous êtes incapable de digérer le lait ? Votre intolérance au lactose vous empêche-t-elle de déguster une raclette cette saison ? Non, cherchez à savoir pourquoi et comment.

De nombreux adultes souffrent d’une intolérance au lactose. Elle est fréquente à mesure que les gens vieillissent. L’activité de la lactase diminue en effet progressivement entre la fin de l’enfance et l’âge adulte. Or, « le lactose nécessite une enzyme, la lactase, pour être digéré », selon le site de l’Assurance maladie. « La lactase, qui est normalement produite par l’intestin, transforme le lactose de l’alimentation en deux autres sucres (glucose et galactose) qui sont facilement absorbés par l’intestin. »

Que se passe-t-il si une personne est intolérante au lactose ? « Si la lactase n’est pas produite en quantité suffisante, le lactose n’est pas complètement digéré et se dirige vers le côlon (gros intestin) où il est fermenté par des bactéries », selon Ameli.fr. « Ce processus provoque la production de gaz (hydrogène, dioxyde de carbone et méthane) par le gros intestin et l’appel d’eau par l’intestin grêle. En conséquence, le transit intestinal est accéléré, ce qui entraîne des diarrhées, des gaz et des douleurs. » Ces effets ne sont pas nocifs, mais ils sont désagréables et leur gravité varie en fonction de la quantité de lactase produite par l’organisme.

Les fromages affinés sont bien tolérés.

En cas d’intolérance au lactose, il est logique d’éviter les produits laitiers, dont le fromage. Alors, plus de raclette ni de fondue en hiver ? Pas tout à fait, si vous choisissez un fromage affiné. En effet, la Fédération des producteurs suisses de lait assure que celui-ci « (à pâte molle, dure et semi-dure) ne contient pas du tout de lactose. » « C’est particulièrement vrai pour les fromages utilisés pour la fondue ou la raclette. Le lactose se trouve principalement dans la partie liquide des produits laitiers. Au cours du processus de fabrication, le petit-lait se sépare du fromage, ainsi qu’une grande partie du lactose. Au cours des 24 premières heures d’affinage, les bactéries utilisées transforment le lactose restant. Par conséquent, le fromage affiné ne contient pas de lactose et est donc bien toléré. » Le contraste est saisissant avec le fromage frais.

Nota bene : En France, 30 à 50% des adultes ont une digestion incomplète du lactose.

A lire également