Phlegmon amygdalien

Phlegmon amygdalien

Le phlegmon amygdalien est une infection bactérienne du tissu amygdalien. Un abcès amygdalien est une poche remplie de pus située derrière les amygdales.

  • Les bactéries qui infectent le pharynx peuvent se propager profondément dans les tissus environnants.
  • Le mal de gorge, les douleurs à la déglutition, la fièvre, l’œdème et l’érythème sont des symptômes courants.
  • L’examen de la gorge et, dans certains cas, les résultats des examens d’imagerie sont utilisés pour établir un diagnostic.
  • Les antibiotiques aident à éliminer l’infection.
  • Une aiguille ou une petite incision est utilisée pour vider un abcès.

Les bactéries qui infectent le pharynx (le plus souvent des staphylocoques et des streptocoques) peuvent se propager profondément dans les tissus environnants. La cellulite est le terme médical pour cette maladie.

Un monticule de pus (abcès) peut se former à la suite d’une multiplication bactérienne incontrôlée. Ces abcès peuvent se développer près des amygdales (péri-amygdalien) ou sur un côté de la gorge (para-pharyngien). Un abcès péri-amygdalien se forme souvent dans la gorge, mais un abcès para-pharyngien peut se développer dans le cou. Un abcès para-pharyngé est une infection plus importante et plus mortelle qu’un abcès péri-amygdalien.

Le phlegmon amygdalien survient plus fréquemment chez les adolescents et les jeunes adultes.

Causes du phlegmon péri-amygdalien

Le phlegmon péri-amygdalien est causé par des virus ou des bactéries à la suite d’une angine non traitée ou mal prise en charge. L’irritation des tissus proches de l’amygdale est causée par une expansion anormale des bactéries. Il convient toutefois de préciser que le coupable à l’origine de cette inflammation est le plus souvent un streptocoque bêta-hémolytique.

Ce type d’événement est plus fréquent chez les personnes qui souffrent d’angine chronique ou d’phlegmon amygdalien. En outre, le phlegmon péri-amygdalien peut survenir en présence d’un cancer de la gorge. Dans tous les cas, l’abcès nécessite une prise en charge médicale rapide. Celle-ci repose sur une médication antibiotique appropriée ou, dans les situations les plus graves, sur un drainage chirurgical. [1]informationhospitaliere

Symptômes du phlegmon amygdalien

Le palais mou gonfle : Le gonflement du palais mou est dû à la croissance d’un abcès à l’arrière de la gorge. Le palais mou se trouve à l’arrière de la bouche, dans le prolongement du palais (palais dur).

Fièvre : Un phlegmon péri-amygdalien est associé à une température relativement élevée (39-40°C).

Gêne au niveau de la gorge : Il existe une gêne pharyngée intense et unilatérale, c’est-à-dire une douleur importante d’un seul côté de la gorge.

Maux d’oreille : La douleur de la gorge peut aller jusqu’à l’oreille. On parle alors d’otalgie.

Trisme : Il s’agit de la contraction automatique et persistante des muscles de la mâchoire, qui tend à inhiber ou à empêcher l’ouverture de la bouche.

Hypersalivation : Un phlegmon péri-amygdalien peut provoquer une gêne importante à la déglutition ainsi qu’une hypersalivation.

Modification de la voix : La voix de l’orateur est masquée. Il est parfois décrit dans le langage populaire comme « parlant avec une patate chaude dans la bouche ».[2]passeportsante

Diagnostic du phlegmon amygdalien

  • Examen par un médecin
  • Parfois, un scanner ou une échographie sont réalisés.
  • Dans certains cas, une aiguille est insérée pour rechercher un abcès.

Un médecin examine la gorge pour diagnostiquer un phlegmon amygdalien ou un abcès amygdalien.

Des examens complémentaires sont rarement effectués, mais si le diagnostic d’abcès est douteux, un scanner peut être utilisé pour confirmer le diagnostic.

Si un abcès péri-amygdalien est suspecté, les médecins introduisent une aiguille dans la région et tentent de drainer le pus.

Traitement du phlegmon amygdalien

  • Antibiotiques
  • Drainage de l’amygdale
  • Une amygdalectomie est parfois pratiquée.

Des antibiotiques par voie intraveineuse, comme la pénicilline ou la clindamycine, sont administrés.

S’il n’y a pas d’abcès, l’antibiotique commence généralement à agir après 48 heures.

En présence d’un abcès péri-amygdalien, le pus est drainé en insérant une aiguille ou en l’incisant. Un spray ou une injection anesthésique est d’abord utilisé pour engourdir la zone affectée. L’antibiothérapie est poursuivie par voie orale ou intraveineuse.

L’abcès péri-amygdalien a tendance à se reproduire. Ces récidives peuvent être évitées en retirant les amygdales (amygdalectomie) 4 à 6 semaines après l’éradication complète de l’infection, ou plus tôt si les antibiotiques sont inefficaces.

En cas d’abcès para-pharyngien, le pus est généralement drainé chirurgicalement.

Prévention du phlegmon amygdalien

La prophylaxie du phlegmon amygdalien consiste surtout à éviter le développement de l’angine. Cela inclut le nettoyage régulier des mains avec de l’eau et du savon.

Il existe également des facteurs de risque d’phlegmon amygdalien évitables sur lesquels on peut agir. Maintenir une bonne hygiène dentaire, ne pas fumer ou arrêter de fumer en sont des exemples.

A lire également