TDAH chez les enfants

TDAH chez les enfants

Vous pensez que votre enfant souffre du TDAH ? Voici comment repérer les symptômes du trouble de déficit de l’attention/hyperactivité et obtenir l’aide dont vous avez besoin.[1]Auteurs : Melinda Smith, M.A., Lawrence Robinson, et Jeanne Segal, Ph.D.

Qu’est-ce que le TDAH ou le trouble déficitaire de l’attention ?

Il est fréquent que les enfants négligent leurs travaux scolaires, rêvassent en classe, agissent de manière irréfléchie ou s’agitent à table. Par contre, l’inattention, l’impulsivité et l’hyperactivité sont des symptômes du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), souvent appelé trouble de l’attention ou TDA.

Le TDAH est une maladie neurodéveloppementale courante qui se manifeste généralement dans la petite enfance, avant l’âge de sept ans. Le TDAH rend difficile pour les jeunes de supprimer leurs réponses spontanées, qui peuvent aller du mouvement à la parole en passant par la concentration. Nous connaissons tous des enfants qui ne peuvent pas rester assis, qui ne semblent jamais écouter, qui ne suivent pas les instructions, même si elles sont présentées clairement, ou qui font des commentaires déplacés à des moments inappropriés. Ces enfants sont parfois étiquetés comme des fauteurs de troubles ou sont réprimandés pour leur paresse et leur indiscipline. Ils pourraient toutefois souffrir d’un TDAH.

S’agit-il d’un comportement typique d’un enfant ou d’un TDAH ?

Il peut être difficile de faire la différence entre le TDAH et le « comportement normal de l’enfant ». Si tu ne remarques que quelques symptômes, ou si les symptômes ne surviennent que dans certaines situations, il est probable que tu ne souffres pas de TDAH. Si, par contre, votre enfant présente un certain nombre de signes et de symptômes du TDAH dans toutes les situations – à la maison, à l’école et pendant les jeux – il faut y regarder de plus près.

La vie avec un enfant atteint du TDAH peut être frustrante et bouleversante, mais il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire en tant que parent pour aider à contrôler les symptômes, surmonter les problèmes quotidiens et apporter plus de paix à votre famille.

Faits et mythes sur le TDAH

Mythe : Tous les enfants atteints du TDAH sont hyperactifs.
Fait : Bien que certains enfants atteints du TDAH soient hyperactifs, de nombreux autres enfants ayant des problèmes d’attention ne le sont pas. Les enfants atteints du TDAH qui sont inattentifs mais pas trop actifs peuvent sembler démotivés et distraits.

Mythe : Les enfants atteints du TDAH sont incapables d’être attentifs.
Fait : Les enfants atteints du TDAH sont souvent capables de se concentrer sur des tâches qu’ils aiment. Cependant, quels que soient leurs efforts, ils ont du mal à rester concentrés lorsque l’activité en question est fastidieuse ou répétitive.

Mythe : Si les enfants atteints du TDAH le voulaient, ils pourraient améliorer leur comportement.
Fait : Malgré tous leurs efforts, les enfants atteints du TDAH sont incapables de rester assis, de se taire ou de prêter attention. Ils peuvent sembler désobéir, mais cela ne signifie pas qu’ils le font exprès.

Mythe : Les enfants atteints du TDAH finissent par s’en débarrasser.
Fait : Le TDAH persiste souvent à l’âge adulte, alors n’attendez pas que votre enfant s’en sorte. Le traitement peut aider votre enfant à apprendre à gérer et à atténuer les symptômes.

Mythe : Les médicaments sont le traitement le plus efficace du TDAH.
Fait : Bien que les médicaments soient fréquemment prescrits pour le trouble déficitaire de l’attention, ce n’est peut-être pas la meilleure décision pour votre enfant. L’éducation, la thérapie comportementale, le soutien à la maison et à l’école, l’exercice et une alimentation adéquate font tous partie d’un plan de traitement efficace du TDAH.

Quelle est l’apparence du TDAH ?

Lorsqu’ils pensent au trouble du déficit de l’attention, beaucoup de gens imaginent un enfant incontrôlable qui rebondit sur les murs et perturbe tout le monde autour de lui. Cependant, la réalité est bien plus complexe. Certains jeunes atteints du TDAH sont hyperactifs, tandis que d’autres restent tranquillement assis, leur attention étant ailleurs. Certaines personnes sont excessivement concentrées sur un sujet et ont du mal à porter leur attention sur un autre. D’autres sont légèrement inattentifs mais très impulsifs.

Lequel de ces enfants est le plus susceptible de développer un TDAH ?

a. Le garçon énergique qui n’arrête pas de parler et ne peut pas rester assis tranquillement.
b. Le rêveur silencieux qui s’assoit à son bureau et regarde dans le vide.
c. Les deux.

« C » est la bonne réponse.

Les signes et les symptômes d’un enfant souffrant d’un déficit de l’attention sont déterminés par les caractéristiques qui prédominent.

Les enfants atteints de TDAH peuvent être :

  • Inattentifs, mais pas impétueux ni hyperactifs.
  • Hyperactifs et impulsifs, mais capables de se concentrer.
  • Inattention, hyperactivité et impulsivité (la forme la plus courante du TDAH).

Les enfants présentant des signes de TDAH simplement inattentifs passent souvent inaperçus car ils ne sont pas perturbateurs. Cependant, les symptômes d’inattention ont des conséquences, comme le fait de s’attirer des ennuis avec les parents et les instructeurs parce qu’ils ne suivent pas les instructions, d’obtenir de mauvais résultats à l’école ou de se heurter aux autres enfants parce qu’ils ne respectent pas les règles.

Détecter le TDAH à différents âges

Parce que nous nous attendons à ce que les très jeunes enfants soient facilement distraits et hyperactifs, les comportements impulsifs – l’escalade périlleuse, l’insulte – ressortent souvent chez les enfants d’âge préscolaire atteints du TDAH. À l’âge de quatre ou cinq ans, la plupart des jeunes ont appris à prêter attention aux autres, à s’asseoir calmement quand on le leur demande et à s’abstenir de dire tout ce qui leur passe par la tête. Par conséquent, lorsque les enfants atteignent l’âge scolaire, ceux qui souffrent du TDAH se distinguent dans les trois domaines : inattention, hyperactivité et impulsivité.

Signes et symptômes d’inattention du TDAH

Ce n’est pas que les jeunes atteints du TDAH ne peuvent pas être attentifs : ils n’ont aucun mal à se concentrer et à rester concentrés lorsqu’ils font des choses qu’ils aiment ou lorsqu’ils entendent parler de sujets qui les intéressent. Cependant, si le travail est répétitif ou ennuyeux, les enfants se déconnectent rapidement.

Un autre problème courant est de rester sur la bonne voie. Les enfants atteints de TDAH sautent souvent des étapes critiques dans les procédures ou passent d’une tâche à l’autre sans en achever aucune. L’organisation de leurs études et de leurs loisirs est plus difficile pour eux que pour la plupart des enfants. Les enfants atteints de TDAH ont du mal à se concentrer lorsqu’il se passe beaucoup de choses autour d’eux ; ils ont généralement besoin d’une atmosphère calme et tranquille pour rester concentrés.

Symptômes d’inattention chez les jeunes

Votre enfant pourrait :

  • Avoir de la difficulté à se concentrer ; être facilement distrait ; ou se lasser d’une tâche avant qu’elle ne soit terminée.
  • Lorsqu’on lui parle, il semble ne pas écouter.
  • Avoir de la difficulté à se souvenir des choses et à suivre les instructions ; ne pas prêter attention aux détails ou faire des gaffes négligentes.
  • Avoir des difficultés à rester organisé, à planifier à l’avance et à terminer des projets.
  • Perdre ou égarer régulièrement ses devoirs, livres, jouets ou autres objets.

Indications et symptômes de l’hyperactivité liée au TDAH

L’hyperactivité est le symptôme le plus visible du TDAH. Alors que de nombreux enfants sont naturellement énergiques, les enfants présentant des symptômes d’hyperactivité liés au trouble du déficit de l’attention sont toujours en mouvement. Ils peuvent essayer d’accomplir plusieurs choses à la fois, sautant d’une tâche à l’autre. Même lorsqu’ils sont forcés de rester assis sans bouger, ce qui peut être difficile pour eux, leur pied tape, leur jambe tremble ou leurs doigts tambourinent.

Symptômes d’hyperactivité chez l’enfant

Votre enfant pourrait :

  • Fidget et se tortiller tout le temps.
  • Avoir du mal à rester assis, à jouer tranquillement ou à se reposer.
  • Bouger beaucoup, généralement en courant ou en grimpant aux mauvais endroits.
  • Parler excessivement
  • Vous avez la bougeotte ou vous vous emportez rapidement.

Signes et symptômes de l’impulsivité du TDAH

Les enfants atteints du TDAH peuvent avoir du mal à se maîtriser en raison de leur impulsivité. Ils interrompent les discussions, envahissent l’espace des autres, posent des questions non pertinentes en classe, font des observations sans tact et posent des questions trop intimes car ils se censurent moins que les autres jeunes. Les instructions telles que « Sois patient » et « Attends une minute » sont deux fois plus difficiles à suivre pour les enfants atteints de TDAH que pour les enfants normaux.

Les enfants présentant des indications et des symptômes impulsifs du TDAH sont souvent enclins à devenir irritables et à réagir de manière excessive sur le plan émotionnel. Par conséquent, les autres peuvent commencer à considérer l’enfant comme irrespectueux, étrange ou nécessiteux.

Symptômes du comportement impulsif chez l’enfant

Votre jeune pourrait :

  • Agir sans hésitation.
    Plutôt que de prendre le temps de résoudre un problème, deviner ; donner des réponses en classe sans attendre d’être appelé ou d’entendre toute la question.
  • S’immiscer dans les conversations ou les jeux des autres.
  • Interrompre fréquemment les autres ; dire la mauvaise chose au mauvais moment.
    être incapable de contrôler ses émotions fortes, ce qui se traduit par des accès de colère ou des crises de colère.

Le TDAH a un impact positif sur les jeunes.

Le TDAH n’est pas lié au QI ou au talent. En outre, les enfants souffrant de troubles de l’attention présentent fréquemment les bonnes caractéristiques suivantes :

Créativité. Les enfants atteints de TDAH peuvent être incroyablement créatifs et imaginatifs. Un enfant qui rêvasse et a dix pensées à la fois a le potentiel de devenir un résolveur de problèmes compétent, une fontaine d’idées ou un artiste innovant. Les enfants atteints du TDAH peuvent être facilement distraits, mais ils remarquent souvent des choses que les autres ne remarquent pas.

Flexibilité. Comme les enfants atteints du TDAH analysent plusieurs possibilités à la fois, ils ne se fixent pas très tôt sur une seule option et sont plus réceptifs aux nouvelles idées.

Spontanéité et enthousiasme. Les enfants atteints du TDAH sont rarement ennuyeux ! Ils ont des intérêts diversifiés et des personnalités vivaces. En résumé, ils sont très amusants à côtoyer s’ils ne vous ennuient pas (et parfois même s’ils le font).

Dynamisme et énergie. Lorsque les enfants atteints de TDAH sont motivés, ils travaillent ou jouent dur et s’efforcent d’atteindre leurs objectifs. Il peut être difficile de détourner leur attention d’un sujet qui les fascine, surtout si l’activité est interactive ou pratique.

S’agit-il vraiment d’un TDAH ?

Le simple fait qu’un enfant présente des symptômes d’inattention, d’impulsivité ou d’hyperactivité ne signifie pas qu’il est atteint du TDAH. Certaines maladies physiques, certains troubles psychiatriques et certaines expériences de vie stressantes peuvent imiter les symptômes du TDAH.

Avant de pouvoir établir un diagnostic précis du TDAH, vous devriez consulter un expert en santé mentale afin d’examiner et d’écarter les possibilités suivantes :

Des défis d’apprentissage, ainsi que des difficultés de lecture, d’écriture, de motricité et de langage.

Un déménagement récent, le décès d’un être cher, l’intimidation ou le divorce sont tous des exemples d’événements majeurs de la vie ou d’expériences traumatisantes.

L’anxiété, la dépression et les troubles bipolaires sont des exemples de troubles psychologiques.

Le trouble des conduites, le trouble réactionnel de l’attachement et le trouble oppositionnel avec provocation sont des exemples de troubles du comportement.

Les problèmes de thyroïde, les problèmes neurologiques, l’épilepsie et les troubles du sommeil sont des exemples de troubles médicaux.

Aider un enfant atteint de TDAH

Que les symptômes d’inattention, d’hyperactivité et d’impulsivité de votre enfant soient causés ou non par le TDAH, ils peuvent causer une foule de problèmes s’ils sont ignorés. Les enfants qui sont incapables de se concentrer et de se contrôler peuvent souffrir à l’école, avoir des problèmes fréquents et avoir du mal à s’entendre avec les autres ou à se faire des amis. Ces déceptions et ces problèmes peuvent contribuer à une faible estime de soi, ainsi qu’à des tensions et à un stress familial.

Cependant, le traitement peut faire une différence significative dans les symptômes de votre enfant. Votre enfant peut réussir dans tous les domaines de la vie avec une aide appropriée.

Si votre enfant présente des signes qui ressemblent au TDAH, n’attendez pas pour demander l’aide d’un spécialiste. Sans diagnostic de trouble du déficit de l’attention, vous pouvez traiter les symptômes d’hyperactivité, d’inattention et d’impulsivité de votre enfant. Pour commencer, envisagez d’inscrire votre enfant à une thérapie, de suivre un régime alimentaire sain, de faire de l’exercice et de modifier l’environnement familial pour réduire les distractions.

Si votre enfant est diagnostiqué comme souffrant de TDAH, vous pouvez collaborer avec son médecin, son thérapeute et son école pour élaborer un plan de traitement personnalisé adapté à ses besoins. Le traitement du TDAH infantile comprend une thérapie comportementale, l’éducation et la formation des parents, un soutien social et une aide scolaire. Des médicaments peuvent également être employés ; toutefois, ils ne doivent jamais être utilisés comme seul traitement du trouble du déficit de l’attention.

Conseils aux parents d’enfants atteints de TDAH; Il faut parfois beaucoup d’énergie pour que votre enfant hyperactif, inattentif ou impulsif écoute, termine une tâche ou s’assoie tranquillement. La surveillance constante peut être exaspérante et épuisante. Vous pouvez avoir l’impression que votre jeune est aux commandes à certains moments. Cependant, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour reprendre le contrôle de la situation tout en aidant votre enfant à tirer le meilleur parti de ses capacités.

Bien qu’une mauvaise éducation ne soit pas à l’origine du trouble déficitaire de l’attention, il existe des pratiques parentales efficaces qui peuvent aider à corriger les comportements gênants. Les enfants atteints de TDAH ont besoin de structure, de cohérence, de communication claire, de récompenses et de sanctions pour leur comportement. Ils ont également besoin de beaucoup d’amour, de soutien et d’encouragement.

Il y a de nombreuses choses que les parents peuvent faire pour atténuer les signes et les symptômes du TDAH sans sacrifier l’énergie naturelle, l’esprit ludique et le sens de l’émerveillement de leur enfant.

Prenez soin de vous afin de pouvoir mieux vous occuper de votre enfant. Mangez sainement, faites régulièrement de l’exercice, dormez suffisamment, apprenez des techniques de réduction du stress et recherchez le soutien personnel de votre famille et de vos amis, ainsi que du médecin et des enseignants de votre enfant.

Créez une structure et respectez-la. Suivez des routines régulières, simplifiez l’emploi du temps de votre enfant et occupez-le avec des activités saines afin de l’aider à rester concentré et organisé.

Établissez des attentes claires. Établissez des règles de comportement simples et expliquez ce qui se passera si l’enfant les respecte ou les enfreint, puis donnez-lui une récompense ou une punition à chaque fois.

Encouragez l’activité physique et le sommeil. L’activité physique améliore la concentration et favorise le développement du cerveau. Fait important pour les enfants atteints de TDAH, elle favorise un meilleur sommeil, ce qui peut contribuer à atténuer les symptômes du TDAH.

Aidez votre enfant à manger correctement. Pour gérer les symptômes du TDAH, prenez des repas ou des collations sains toutes les trois heures et évitez les aliments vides et sucrés.

Apprenez à votre enfant l’art de se faire des amis. Aidez-le à mieux écouter, à apprendre à lire les visages et le langage corporel des gens, et à interagir plus facilement avec les autres.

Suggestions scolaires pour les enfants atteints du TDAH

Le TDAH interfère évidemment avec l’apprentissage. Vous ne pouvez pas apprendre ou accomplir votre travail si vous êtes en train de courir dans la classe ou si vous ne savez pas ce que vous devriez lire ou écouter. Considérez ce que les élèves sont censés faire à l’école : Maintenir sa posture. Soyez attentif. Soyez très attentif. Respectez les consignes. Concentrez-vous. Ce sont les choses précises avec lesquelles les enfants atteints du TDAH luttent – non pas parce qu’ils ne veulent pas, mais parce que leur cerveau ne les laisse pas faire.

Cependant, cela n’empêche pas les enfants atteints du TDAH de réussir à l’école. Il existe de nombreuses choses que les parents et les enseignants peuvent faire pour aider les enfants atteints du TDAH à s’épanouir à l’école. Cela commence par l’évaluation des limites et des forces spécifiques de chaque enfant, suivie de la conception de moyens inventifs pour les aider à se concentrer, à rester à la tâche et à apprendre au maximum de leur potentiel.

Références

Références
1Auteurs : Melinda Smith, M.A., Lawrence Robinson, et Jeanne Segal, Ph.D.

A lire également